Auvillar - Barrachin

Publié le par LOURDES - SUR MES 4 JAMBES

Etape moyenne de 26 km aujourd'hui..

  Le petit-déjeuner est pris dans le camion ce matin puisque les repas ne sont pas fournis par les gîteurs. Du coup, à 07h45, tout est terminé. Les chevaux ont eu leur ration matinale de granulés. Gérard et Bavo profitent de leur temps libre .

A 08h15, ils récupérent Enéas, Coquin et Loubard, et commencent leurs préparations. La blessure d'harnachement de Loubard, qui allait mieux depuis que Patrick prenait sa selle Vaqueira (indisponible car plus de sangle...), s'est un peu aggravée avec la selle western. Que faire? Finalement, la selle espagnole de Gérard devrait faire affaire, mais Patrick doit avoir les cloches aux étriers (étriers de sécurité.) Celles-ci sont finalement adaptées aux étriers de Gérard.

Christophe et Marie Joly viennent assister à la préparation des chevaux, interressés et montrant d'ailleurs certaines connaissances équestres. Les commentaires vont bon train et c'est finalement à 09h45 que les trois cavaliers prennent la route (ils n'ont pas vu le temps passer). Le GR est rejoint au niveau de l'A2 (lOcéane), et après leurs derniers kilomètres dans le 82 (Tarn-et-Garonne) et nos amis abordent le département 32 (le Gers). Digne d'un tirage du Loto!! Les voilà arrivés en Gascogne! (Laumagne Béarn et Armagnac les trois provinces qui orment la région géographique de la Gascogne!)



Le pélerin y est VRAIMENT le bienvenu! Et nos amis sont surpris de la qualité des aménagements. Le GR suit la route goudronnée en parallèle, sur de vrais chemins courrent le long du bitume. Les plantations récentes permettront dans quelques temps aux pélerins de progresser à l'ombre. Un cyprès marque chaque kilomètre.



La campagne gersoise est immense. Un vaste terroir de céréales, où les parcelles semblent jongler entre elles, tellement c'est valloné, tellement les couleurs sont vives... Blés couleur or, maïs et sorgho verts, et tournesols jaunes.. des immensités de tournesols (1/3 de la surface exploitée et su la tête desquels des pèlerins en chemin se sont amusés à y sculpter des visages.

La traversée de Saint-Antoine au 8ème kilomètre, leur permet de retrouver des pélerins déjà rencontrés. Les langues se délient, des encouragements s'échangent...

Le centre du village est une beauté historique. C'est remarquable. Les rues piétonnes rejoignent une église romane, magnifique.. Bavo écarquille les yeux.. La rue principale, piétonnière et pavée résonne des sabots des chevaux, qui se frayent un passage entre les tables du restaurant "La Coquille".

Flamarens au kilomètre 12 les accueille avec son authentique architecture tout aussi riche.. Son église, son château des 13ème et 14ème siècles.. fermés par ailleurs "Pour raison de santé" liront-ils sur un panneau d'informations.. L'histoire ne le confirme pas, mais Gérard, Patrick et Bavo supposent que c'est le guide qui est malade! Les monuments historiques dont certains sont en ruines donnent à ce magnifique département un côté "primitif" mais fascinant, et historique. Un seul souci toutefois gênent nos amis.. Il y a beaucoup d'eau mais aucun point accessible pour y faire boire les chevaux. Et malgré la température clémente, les montures commencent à montrer des signes de soif. Le GR, la plupart du temps parallèle à la route goudronnée et toujours aussi bien aménagé: un vrai régal!! Les passages en zones boisées prouvent que l'entretien est fait régulièrmlent (giro-broyeurs et taille-haies.)

A Miradoux, Arlette les attend pour le pique-nique, les abords du stade sont aimablement mis à leur disposition.

14h15, les cavaliers se remettent en selle, et croiseront pour la troisième fois de la journée un couple de pélerins, originaires de la ville de Fribourg (Freiburg) en Allemagne! Partis du Puy-en-Velay, ils rejoignent pédestrement Siant-Jean-Pied-de-Porc.. par le chemin de Sain-Jacques.. La partie espagnol de Compostelle est prévue pour 2009! Ils apprennent qu'ils seront voisins de chambrée au gîte au Barachin le soir-même!

L'après midi est marqée par la traversée du village de Castel-Arrouy, petit village typique de la région.. éblouissant!!

A 15h40, une surprise les attend à leur arrivée au Barachin. Anne, de la Peti Lumière deMoissac vient leur donner trois exemplaires du journal La Dépêche du Midi! En effet, l'interview du 06.08 fait l'objet d'une article ce jour. Super Anne qui s'est fait accompagnée de ses inséparables: Brigitte, Gérard et Hélène!

Au moment de déseller, Patrick, Gérard et Bavo sont contents de voir que la blessue de Loubard va bien: bonne idée la selle espagnole de Gégé!!

Le genou de Parick va bien également! Le fauteuil lui sert pour ses déplacements, toujours pour préserver son genou!

La soirée et la nuit seront.. comment dire.. "typiques" également! Mais je n'en dit pas plus!!

A demain.

Publié dans Lourdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MARIE JOLY 13/08/2008 15:02

Juste une petite remarque à propos d'une erreur:nous avons fourni un petit déjeuner copieux qui a pu être dégusté au gîte en toute tranquilité et non à l'arrière du camion !!!
Merci de rectifier pour les visiteurs éventuels du blog qui souhaiteraient réserver chez nous....Bonne route