Nasbinals- Saint-Côme-d'Olt

Publié le par LOURDES - SUR MES 4 JAMBES

Etape de 36 km.. "la vie sauvage"!

Nos amis retrouvent au petit-déjeuner, leurs coéquipiers marcheurs, deux belges et un munichois, ainsi que quatre cavaliers de la Loire, arrivés la veille au soir avec leurs vans. Ils partent pour une randonnée en boucle, de 10 jours. Les contacts et les échanges sont francs et cordiaux.. Les marcheurs les quittent rapidement pour profiter de la fraîcheur du début de journée et pour pouvoir marcher sans trop avoir chaud.. pour le moment! Pour nos cavaliers, il leur faut plus de temps, surtout pout la préparations des chevaux.



A 09h00, tout le monde est prêt. Les cavaliers stéphanois souhaitent faire une photo de groupe en souvenir de cette rencontre (c'est super sympa diront nos 3 accolytes!) Finalement, ils feront la même étape sur la journée et resterons ensemble sur cette randonnée. Côté météo, le temps s'annonce mitigé.




Au kilomètre 3 , au lieu-dit Pascalet, au moment de franchir une porte de pâture, sur le circuit du GR65.. le groupe de chevaux est intercepté!
"Un vieux grincheux, mal embouché" refuse de les laisser passer. Quelques pélerins l'ont pourtant déjà franchie.
-"Propriété privée, défense d'entrer!
-Mais c'est le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle!
-Y'en a marre nous courrons en permanence après nos bêtes, les portes ne sont jamais refermées..Vous ne passerez pas.."
La main gauche sur la porte, un gourdin dans la main droite, l'homme est menaçant.. et malgré les essais de conciliation.. l'homme têtu et buté reste et campe sur ses positions.
-"Pour les pélerins à pied, c'est une tolérance..."
Soucieux de ne pas faire d'histoire, les sept cavaliers rebroussent alors chemin et contournent "la cité interdite"..!

A la Ginestouse, le groupe aperçoit un éleveur et décide d'aller à sa rencontre pour connaître le moyen de récupérer le GR.. Au seuil de sa ferme, il hurle "Propriété Privée!"? C'est le bouquet.. Les motivations sont similiares! Après près de 20mn de palabres, il conscent à les piloter dans "SES" terres pour retrouver le circuit initial.

Ils arrivent à peine dans le département de l'Aveyron, que celui-ci leur réserve un drôle d'acceuil! Eux qui pensaient que le tourisme équestre était, dans cette région du Midi-Pyrénnées un facteur économique non négligeable...



Le groupe poursuit sa route, et quittent les monts d'Aubrac, toujours aussi magnifiques.. Leurs dernières aventures leur ont fait perdre une heure et ajouter quelques kilomètres de plus à cette journée déjà longue. Le GR retrouvé, la route est prise en direction de Saint-Chély-d'Aubrac où les attend le pique-nique.

Hervé, enfin relève le niveau d'acceuil de ce département. Il propose spontanément à Arlette, un emplacement pour une ligne d'attache (7 chevaux tout de même) et annonce qu'il reviendra à la fin du pique-nique avec le café!

A 13h30, l'heure du repas est là.. et à 14h45, Hervé, Agnès et leurs fils, Armand et Antonin partagent le café et pour les remercier, se voient offrir un fer du périple.

A 15h00, la pause touche à sa fin. Les cavaliers se remettent en selle pour les 14 derniers kilomètres. C'est, bien sûr, la partie la plus difficile de la journée, et heureusement, les violents orages annoncés se sont finalement décommandés!! Les 9 derniers kilomètres qui les séparent de Saint-Côme-d'Olt sont délicats, la pente est importante, les chemins très pierreux, de grosses roches de granit y ont élu domicile. Les chemins, les sentiers sont très étroits.. la végétation riche, ne leur permet toutefois pas de trouver de coin d'ombre..

Cette descente s'avère une nouvelle fois fatale pour les ferrures. Enéas perd son fer antérieur gauche.. Bavo terminera sa journée à côté de son fidèle destrier, à pied.. Puis vient le moment de quitter leurs équipiers du jour. Les cavaliers de l'association du Pilat, de Saint-Etienne.. ils se souhaitent mutuellement bonne route. Les deux Carole, Henri et Armand prennent le chemin d'Espalion ou ils gîtent..



Côté assistance, l'acceuil à Saint-Côme est un peu léger; le gîte n'est manifestement pas équipé pour les personnes à mobilité réduite, pourtant, lors de la réservation, cela ne posait aucun problème?!?!  Les Wc sont à la turque, la salle commune à l'étage 1 et 1/2. Les éléments transmis à la réservation n'ont manifestement pas été pris en compte..  Drôle d'épopée tout de même pour une ville qui s'annonce comme spécialiste de l'acceuil des pélerins.. il y a encore des progrés à faire.. au moins à la commune Où alors peut-être considérent-ils les pélerins comme des clients de seconde zone?

A l'arrivée, une voiture immatriculée en 70 (Haute-Saône) les attend..
Jérôme a décidé de rejoindre nos amis, pour partager leur dîner.. 883 km avec une bouteille de champagne et quelques heures en leur compagnie!! Super!!

A plus tard!!

Publié dans Lourdes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malo 31/07/2008 08:48

Décidement vous en avzez de la chance... On espere tous que l'acceuil sera meilleur lors des prochaines étapes parce que pour l'instant ca n'a pas l'air d'etre le top!

Youss 29/07/2008 22:32

Bin dis donc, quelle étape ??? décidément après les c... près du pont, vous êtes tombés sur un nid.... ah ah
Quant à l’accueil au gîte, c’est désolant, au secours ! des wc à la turque ??? Allo, ici l’équipe de Courbet (pour la seconde fois = étape Villerest - Saint Germain Laval) : ne pas hésiter à en informer l’office du tourisme, le département etc...

Hélène 29/07/2008 17:14

Il ne peut pas y avoir que des gens sympa...mais bon un sourire ça coute rien!

Caro 29/07/2008 15:08

Vivement les photos alors !
Effectivement j'espère que pour la suite, l'accueil sera meilleur que pour cette étape...
Bisous de nous 4.
Caro, Ludo, Eva et Anthony.